COVID19 Plus de concertation et de solidarité

Le groupe VerTou’S écologie et solidarités au cœur de la gauche demande plus de concertation et de solidarité au Maire de Vertou.

Nous avons été sollicités ces derniers jours sur deux situations qui méritent une réelle concertation de la part de la Mairie de Vertou et … de la solidarité dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire Covid-19.

  1. De la reconnaissance pour les infirmiers.ères libéraux.les volontaires

Les infirmiers.ères libéraux.les de Vertou se sont engagés.es au côté des soignants des hôpitaux pour rencontrer les malades du Covid-19 confinés à domicile (malades ayant des  symptômes ne nécessitant pas d’hospitalisation ou malades ayant été hospitalisés et rentrant chez eux avec une veille médicale).

A la demande de l’Agence Régionale de Santé et sans concertation avec les intéressés, la mairie a mis à disposition de l’équipe d’infirmiers.ères volontaires de Vertou un local pour leur permettre de se changer et de se laver après leur tournée Covid-19. Ce local ne leur convenant pas, la Mairie a refusé tout changement malgré le fait que de nombreux équipements sportifs soient inutilisés en ce moment. Loin d’être un caprice, la demande légitime est :

  • D’avoir un minimum de confort pour se changer (douche, sécurité)
  • De disposer d’un cheminement sécurisé entre l’entrée avec blouse de travail et la sortie avec des vêtements propres avant de rejoindre leur famille

C’est bien la moindre des attentions à porter à ce corps de métier au contact direct avec la maladie. Nous ne comprenons pas l’entêtement du maire à refuser de changer de local pour une plus grande sécurité sanitaire, en utilisant la piscine municipale par exemple, comme cela se fait dans certaines communes.

  1. Également un manque de concertation pour la réouverture du marchéet un manque de solidarité !

Seuls les 15 commerçants les plus anciens du marché vont reprendre leur place le 25 avril. Un principe de solidarité aurait dû prévaloir avec une logique de roulement entre les commerçants permettant ainsi à tous de travailler, comme cela se passe sur d’autres marchés de l’agglomération.

Ce principe de solidarité entre les commerçants et producteurs doit prévaloir car les maraîchers locaux, en particulier, doivent pouvoir écouler leur production pour avoir un revenu. Ce modèle de circuit court, que nous défendons en tant qu’élus, est mis à mal. Quid également de la diversité de l’offre ? Les consommateurs doivent aussi pouvoir continuer à soutenir la filière « bio ».

Au regard de ces deux sujets, VerTou’S demande à Monsieur le Maire :

De répondre positivement à la demande des infirmières d’un local plus adapté

De permettre un accès au marché plus juste aux producteurs et commerçants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *