OUI M Le Maire, nous demandons et redemanderons un plan de travaux réellement ambitieux pour la sécurisation des abords de l’école des Reigniers et la réduction de la vitesse aux Reigniers à Vertou

La réponse de M Thomas DELPLACE au nom de la municipalité ne nous satisfait pas.

Hier lors du conseil municipal de Vertou, le groupe VerTou’S par la voix de Gilles MAUXION a posé une question orale sur la sécurisation des abords de l’école des Reigniers et sur la réduction de la vitesse aux Reigniers et les villages environnants à la suite de l’accident du 23 janvier dernier. Retrouvez la question orale ICI

M Thomas DELPLACE au nom de la majorité, sur un ton condescendant voir narquois minimise l’accident. Nous vous laissons juger par vous-même la violence du choc par la photo.

Voiture accidentée

Nous tenons à lui rappeler que les barrières marrons de protections et les jardinières en béton ont été posées à la suite d’un premier accident et que c’est bien le deuxième accident de ce genre qui se produit à cet endroit.

La présentation de la réfection des trottoirs est alors présentée. Il était temps dans ce village en pleine croissance mais nous nous félicitons de cet investissement. De même, nous sommes satisfaits des travaux d’aménagement autour de l’école Henri LESAGE soient enfin programmés. Ceux-ci étaient réclamés depuis une dizaine d’année.

Par contre, aucune réponse en ce qui concerne la réduction de la vitesse rue des Reigniers.

Le passage en zone 30 avec l’installation des priorités à droite au carrefour des Reigniers et de la Hée, la mise en place des plots jaunes en plastique ont créé des comportements individuels dangereux qui mettent en danger le plus grand nombre.

En effet, après avoir été ralentis, certains conducteurs accélèrent vivement et arrivent devant l’école avec une vitesse effrénée. Rien n’est proposé par la municipalité pour réduire cette vitesse excessive.

Ensuite, rien n’est proposé pour le parking de la salle des Reigniers qui sert pour les parents. Il est à saturation le matin à l’heure de dépôt des élèves ce qui créé de nombreux stationnements anarchiques et dangereux dans le village. Cette situation occasionne des croisements audacieux et dangereux dans toute cette zone.

Oui M Déplace oui M le maire nous attendons donc la mise en place d’un plan ambitieux de travaux en ce qui concerne la sécurisation de l’école et réduction de la vitesse autour de l’école des Reigniers et dans les villages environnement et cela sans attendre comme vous l’avez dit des accidents corporels.

 

Le groupe VerTou’S a voté contre le budget 2021 à Vertou

Le groupe VerTou’S a voté contre le budget 2021 lors du Conseil Municipal de jeudi 11 février 2021 et demande à Monsier le Maire un budget à la hauteur des enjeux actuels.

Prise de parole de Delphine COAT-PROU 

Delphine COAT-PROU, groupe VerTou’S

Monsieur le Maire,

Je me demande ce que vos collègues maires vous ont refusé à la conférence des maires pour que vous votiez contre le pacte métropolitain. Nous le saurons sans doute bientôt …

Une choses est certaine c’est que ce pacte permet une solidarité entre communes pour des grands projets structurants. Pour le meilleur pour Vertou jusqu’à présent… aussi je ne comprends pas cette manœuvre politienne.

Sans grande surprise ce budget, qui est dans la continuité de votre DOB et dans la stratégie des bugdets du mandat précédent.

Nous aussi nous sommes dans la continuité et comme l’an passé nous vous demandons plus de clarté dans les dépenses. Merci de nous éclairer sur la ligne Divers d’un montant de 897 685 euros : à quoi cela correspond t il ? le montant est très important !

 

Lire la suite

Huitième témoignage : Avoir – 25 ans sous covid à Vertou

« Les jeunes sont un peu mis à l’écart et rabaissés »

Lycéen Vertavien de 17 ans en terminale 

– Comment te sens-tu ?

Moralement, je ne suis pas au pic de mon moral, mais ce n’est pas catastrophique. Je sens surtout une grande lassitude du manque de contact humain. J’ai un peu l’impression d’avoir presque uniquement comme activité le travail et pas vraiment de moyens d’évasion.

 

– Comment décrirais-tu tes conditions d’études ?

Au niveau des études, je me sens privilégié. En effet, j’ai cours uniquement en présentiel, il n’y a donc aucune grosse différence par rapport à une période de cours « normale ».

Lire la suite

Septième témoignage : Avoir – 25 ans sous Covid à Vertou

« c’est compliqué d’envisager de passer le bac dans de bonnes conditions »

Un lycéen de 16 ans:

Je suis en distanciel actuellement et j’ai des difficultés à travailler comme beaucoup de gens et c’est compliqué d’envisager de passer le bac dans de bonnes conditions

Je ne me suis jamais trop renseigné sur les lieux où les événements proposés par la ville de Vertou pour les jeunes puisque j’habite très près de Nantes.

Sixième témoignage : Avoir – 25 ans sous Covid à Vertou

« c’est surtout le flou qui est anxiogène »

Julia, une lycéenne de 17 ans

Bonjour, je m’appelle Julia Lechevallier, j’ai 17 ans et je suis au lycée des Bourdonnières à Nantes.

Globalement je me sens bien malgré quelques baisses de moral de temps en temps, dû au manque de sorties entre amis…

Aux bourdonnières nous avons fonctionné 2 mois en 50/50 (1 semaine de présentiel / 1 semaine de distanciel), pour moi ce n’était pas du tout un problème, j’ai pu avancer à mon rythme et passer plus de temps sur les matières plus « importantes » à mes yeux.

Depuis janvier nous avons repris en présentiel (seulement les terminales), ça m’a fait plaisir de retrouver mes amis qui avaient cours la semaine où j’étais en distanciel… 

Bref depuis septembre j’ai globalement de bonnes conditions d’études, de travail mais pour ça il a été nécessaire de fournir un travail personnel assidu.

Lire la suite

Cinquième témoignage : Avoir – 25 ans sous Covid à Vertou

« Il faudrait nous donner des réponses concrètes sans nous faire croire que nous sommes les responsables de la crise »

Une lycéenne de 16 ans:

 

– Comment te sens-tu ?

Je me sens bien même s’il y a du stress par rapport au bac et par rapport au fait que mes activités soient annulées et donc de ne pas pouvoir s’échapper un peu de toute cette situation.  

 

– Comment décrirais-tu tes conditions d’études ?

Très bonnes en présentielles car les effectifs sont réduits et bonnes également en distancielles. 

 

– On sait que Vertou est une ville familiale mais penses-tu qu’il existe une vie étudiante ou du moins, suffisamment d’endroits et d’événements où se retrouver entre jeunes ?

Je pense qu’il pourrait y avoir plus d’activités et d’évènements pour les jeunes ou du moins que les jeunes soient davantage informés. 

Lire la suite

Quatrième témoignage : Avoir – 25 ans sous Covid à Vertou

 

« On est ignoré et abandonné »

Un étudiant de 19 ans :

J’ai vraiment un drôle de ressenti, je me sens sur le vif, à devoir m’adapter aux moindres changements, aux moindres règles. J’ai vraiment du mal à trouver une forme de stabilité. J’ai commencé mes études cette année mais je n’ai pas eu le temps de m’y habituer. 

On fait tout sur ordinateur… 

J’ai du mal à me lever le matin juste pour suivre un cours via zoom pendant 3h de suite. 

Le lieu de travail et de loisir est le même. J’ai pas le truc qui me fait dire “Tu es dans un amphi, alors suis le cours ! (de toute façon tu ne peux rien faire d’autre)”. Quand je suis en face de Zoom, à 9h du matin, j’ai juste envie de me dire “J’ai hâte d’avoir fini !” et parfois je craque et je lâche le cours pour aller sur mon portable. Et encore, contrairement à d’autres, j’ai la chance d’avoir une connexion qui fonctionne, un ordinateur performant et du calme pour travailler. 

Lire la suite

Troisième témoignage : Avoir – 25 ans sous Covid à Vertou

« Il est difficile de se construire et de se projeter dans ce monde incertain »

Lou Gardie, une lycéenne de 17 ans:

Merci beaucoup de nous donner l’occasion de  nous exprimer.

Pour commencer, je ne pense pas que nous soyons les plus à plaindre mais j’admets qu’il est difficile de se construire et de se projeter dans ce monde incertain. 

Pour ma part, j’ai eu la chance de rester  présentiel à 100% au lycée durant le mois de novembre. J’ai donc pu poursuivre mon quotidien de lycéens sereinement et préparer les épreuves du bac. Cependant, ce second confinement a été relativement plus compliqué que le premier. J’ai eu un fort sentiment d’oppression. Je n’avais plus d’entraînement d’athlétisme et peu de temps pour me réorganiser et garder un niveau.

 

Lire la suite

Deuxième témoignage : Avoir – 25 ans sous Covid à Vertou

« Il n’existe plus de vie étudiante »

Un étudiant de 19 ans :

– Comment te sens-tu ?

Je ne me sens ni mal ni bien quoique anxieux à l’idée d’être reconfiné.

– Comment décrirais-tu tes conditions d’études ?

Mes conditions d’études sont plutôt bonnes car je suis dans une maison, seul le bruit occasionné par ma famille est dérangeant. Autrement le fait d’être cloisonné toute la journée est oppressant et fatiguant autant physiquement que mentalement. Sinon, je bénéficie d’un matériel optimal pour suivre les cours en ligne.

– On sait que Vertou est une ville familiale mais penses-tu qu’il existe une vie étudiante ou du moins, suffisamment d’endroits et d’événements où se retrouver entre jeunes ?

Lire la suite