Archive dans mai 22, 2024

Le quartier de Beautour, un quartier oublié ?

En décembre dernier, nous exprimions nos inquiétudes à propos du quartier de la Gare et de son avenir. Mais, aujourd’hui, qu’en est-il du quartier de Beautour, autre quartier emblématique de Vertou ?

En 2020, M. Amailland promettait « de très gros investissements » à Beautour s’il était élu. « Il voulait, en premier lieu, amplifier la dynamique de Beautour » (Ouest-France-11/05/20). Où en sommes-nous aujourd’hui ? Qu’en est-il des engagements de la municipalité en cette 2ème partie de deuxième mandat, après l’absence de projet au cours du premier ? « Beautour, une centralité réaffirmée », le titre d’un projet dont nous ne discernons toujours ni le sens, ni la réalité. Reprenons les grandes lignes présentées en 2020 :

Un développement urbain maîtrisé…/services, commerces, équipements publics accentués

Aujourd’hui, la Ville se constitue des réserves foncières. Mais à quelles fins ? Pas d’éléments concrets à ce jour. Seul, un projet devrait voir le jour Route de la Fontenelle, en périphérie du quartier, relevant surtout de l’aménagement métropolitain de la route de Clisson.

La qualité de l’espace public a-t-elle été améliorée : trottoirs, pistes cyclables, cheminements doux, aires de jeux…? Si les abords de l’école H. Lesage ont enfin trouvé des réponses, beaucoup reste à faire. La route de Nantes demeure un axe dangereux , mal aménagé, loin de la centralité annoncée. Le centre de santé en construction, projet privé, un temps refusé par la ville, sera-t-il une incitation à repenser cet espace ? 

Si des commerces subsistent, le marché peine à exister. Et que dire de la place de la Poste, conçue il y a une trentaine d’années comme un lieu central, qui mériterait d’être d’avantage valorisée, au regard du nombre de services et d’équipements présents (écoles, mairie, salle publique, bibliothèque).

Un développement paysager de la Cale

Le réaménagement de l’aire de jeux de la Cale devrait voir le jour avant la fin du mandat après une consultation, toujours pas initiée à ce jour. En attendant, nous regrettons l’absence de perspectives pour une mise en valeur à hauteur des réalisations de la Chaussée des Moines. Là aussi, espérons que la dynamique impulsée par l’association Beautour Village, collectif d’habitants, favorisera plus de réflexion et d’actions de la part de la municipalité autour d’un des symboles de la ville.

En conclusion, à moins de deux ans de la fin du mandat, les Beautourois peuvent légitimement s’interroger sur les ambitions réelles de la majorité municipale…

Les pistes cyclables à Vertou

Les pistes cyclables, où en est-on ?

 

Avec le retour du printemps, de plus en plus de concitoyens ressortent leur vélo ou leur VAE (Vélo à assistance électrique) pour se rendre au travail ou faire quelques courses. Malgré la météo pluvieuse, le nombre de personnes à vélo n’a pas diminué cet hiver, preuve que ce moyen de transport alternatif a trouvé sa place.

Pour autant, les équipements ne suivent pas :

* Il suffit de se rendre au marché pour constater l’augmentation du nombre de vélos, accrochés un peu partout vu le manque criant de supports vélo dont le nombre n’a pas évolué depuis 10 ans.

* Pire encore, aucun nouvel aménagement cyclable n’a été mis en place depuis un an ! Depuis la pérennisation de la rue du Pont de l’Arche et l’expérimentation de la rue de Morges, les cyclistes n’ont pas vu la situation s’améliorer en terme d’aménagement ou de continuité cyclable.

Bien entendu, tout cela ne se fait pas en un jour… La seconde tranche de travaux de la route du Vignoble devrait donner toute sa place aux mobilités actives (vélo + piéton) mais ce ne sera pas avant 2025 au mieux.

A l’heure du changement climatique, la part des émissions de gaz à effet de serre liées au transport continue d’augmenter. Il est urgent d’inverser la tendance et de favoriser les mobilités actives en améliorant les infrastructures cyclables.

En effet, si le maillage était à la hauteur, avec des aménagements continus et sécurisant, les parents accepteraient plus volontiers de voir leurs enfants se rendre à l’école ou au collège à vélo au lieu de les amener en voiture.

Cela permettrait aussi aux adultes de basculer vers d’autres modes de transport bons pour la santé et la planète.

C’est aussi tout le sens des Vélorutions organisées sur Nantes depuis des années et qui s’installent à Vertou depuis peu : montrer aux décideurs que les citoyens veulent plus de place pour le vélo, pour une transition heureuse et peser sur le changement climatique.