Archive dans septembre 25, 2023

Arrosage de l’hippodrome : des citoyens surpris !

Chères lectrices et chers lecteurs,

Nous espérons que votre rentrée s’est bien passée, pour les petits et les grands, car, que l’on soit actif ou retraité, notre année est marquée par ce moment important, après des congés bien mérités. Des vacances qui ne sont pas seulement synonymes de repos mais aussi, pour les plus jeunes entre autres, un moment de découverte, d’émancipation, de rencontre de l’autre.

Mais cet été a aussi été marqué par les problèmes climatiques : mégafeux, pluies torrentielles dans différents endroits de la planète et, en même temps (!), vagues de chaleur et canicule. A Vertou, comme l’an dernier, une question est restée prégnante tout l’été : allions nous manquer d’eau car le niveau des fleuves et rivières baissent tous les ans ?

C’est dans ce contexte que nous nous sommes interrogés sur les pratiques d’arrosage de l’hippodrome. Nous sommes tous d’accord pour dire que cette célébration des courses de chevaux le dernier week-end d’août est un plaisir partagé par nombre de Vertaviens (et c’est aussi une découverte pour certain.e.s).

Rien n’est illégal dans cet arrosage puisqu’il est réalisé de nuit et que l’arrêté préfectoral ne l’interdisait pas cette année. Cependant, cela pose la question de l’équité. Beaucoup d’entre nous n’ont pas arrosé leur jardin cet été, avec des fleurs qui ne repousseront pas, des pelouses grillées… par conscience citoyenne, pour ne pas gaspiller, pour économiser l’eau potable. Alors pourquoi seule la pelouse de l’hippodrome devrait être verte pour seulement deux jours d’utilisation ?

Quoi qu’on en dise, la question est légitime, et nombre de citoyens se sont montrés surpris par cet arrosage !

Alors, anticipons, dès cette rentrée, la question de l’arrosage pour l’été prochain car, ne nous faisons pas d’illusions, c’est un problème qui ne fait que commencer et que nous ne pouvons plus ignorer.

BONNE RENTRÉE !!

En cette rentrée scolaire, nous nous devions de revenir sur les réunions publiques qui ont permis à un certain nombre de citoyens de s’exprimer sur le bilan de mi-mandat. Nous sommes heureux de voir les questions environnementales occuper une place importante dans l’esprit de nos concitoyens, au même titre que le rayonnement de la ville, en espérant que l’expression « favoriser la mixité sociale », dans l’esprit de notre maire, ne soit pas qu’un simple effet de communication. Refuser le retour d’un camping municipal dans notre ville, voici déjà les limites de l’exercice… Les études du second tronçon de la Route du Vignoble ont démarré, espérons une bonne place pour les mobilités durables.

Comment ne pas s’étonner également de l’absence de Beautour dans ce bilan. Beautour, une centralité réaffirmée ? Nous peinons à comprendre ce projet inscrit dans le Plan stratégique, pour l’instant bien peu visible. Hormis l’acquisition de biens immobiliers par la commune, ce sont surtout les initiatives de citoyen.ne.s (projet autour de la pharmacie et animation de la Cale par une association) qui ont permis à ce quartier d’avancer un peu. Espérons que les années futures se traduiront par des actes concrets, notamment en matière de déplacement et d’aménagement.

Autre retour sur l’actualité vertavienne, un nouveau groupe scolaire et le choix de sa dénomination, Simone Veil. Nous nous félicitons de ce choix, nous rappelant tout particulièrement du vote de la loi sur l’IVG rendu possible grâce aux voix des députés de gauche de l’époque. Choix d’autant plus difficile quand les noms de deux femmes prestigieuses, Rosa Parks et Simone Veil, qui ont lutté toute leur vie pour leurs droits, pour ceux des minorités, pour le bien commun, deux humanistes, militantes politiques engagées, combattantes infatigables, étaient mis « en concurrence ».

Longue vie au groupe scolaire Simone Veil !

L’occasion, enfin, de vous souhaiter une bonne rentrée scolaire à toutes et tous.