Journée de lutte contre les violences faites aux femmes

Journée de lutte contre les violences faites aux femmes

Aujourd’hui le 25 novembre, c’est la journée de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles

En France, les chiffres des violences sont terribles. On les connaît mais il faut les redire : 146 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint en 2019

 

25 novembre Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Bien sûr, cette journée ne se limite pas à cette violence.  Il y a les mutilations sexuelles (53 000 personnes en France), la prostitution et la traite des femmes, le harcèlement sexuel, les mariages forcés, la lesbophobie, …

Vertigineux. Énorme. On a le tournis … Mais quand on détourne notre regard de la France, la situation n’est pas beaucoup mieux. Tout près de chez nous, en Pologne, elle est même en train de s’aggraver, rendant l’accès à l’IVG quasiment illégal pour les femmes

Ne nous méprenons pas. Les violences contre les femmes sont un problème de société, un échec collectif. Cette violence, dans l’espace public et derrière la porte, c’est notre responsabilité

Ne soyons pas résigné.e.s ! Si le défi est immense, les solutions existent. Parmi elles – et les élu.e.s de VerTou’s n’ont cessé de le répéter – l’action de la commune. Eh bien oui, la synergie de tous les acteurs est indispensable mais c’est l’échelon local au plus près pour aider à accompagner les victimes et faire de la prévention !

Lors du dernier Conseil municipal, nous avons demandé au Maire les mesures qu’il comptait prendre pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux enfants

Outre son rappel utile de l’existence d’un logement d’urgence, le Maire évoque une prochaine mise à disposition de lieux de retrait dans certains services publics de la Ville pour que les victimes disposent d’un espace pour s’isoler et solliciter de l’aide

C’est bien, même si c’est flou. Mais la réponse laisse un goût de trop peu (rien sur les enfants) et d’inexactitude

Non Monsieur le Maire

Citad’Elles n’est pas un dispositif d’État et n’est pas financé par Nantes Métropole ! C’est la Ville de Nantes qui a investi et fait vivre désormais ce lieu d’accueil des femmes. Mais oui, vous auriez intérêt à décider d’y apporter le concours de la Ville,  puisque cette structure accueille des femmes de tout le département et réalise un énorme travail de prise en charge

Oui Monsieur le Maire

Rien ne remplacera l’éducation. Et donc la prévention, la sensibilisation, notamment des plus jeunes. Mais sur ce sujet, que fait la Ville de Vertou ? D’autres villes voisines ont financé des associations pour des temps d’intervention dans les écoles et les collèges…

Nous attentons davantage.

1 commentaire pour l’instant

1011-art Publié le6:39 - décembre 4, 2020

Toutes les démarches sont importantes pour lutter ! En ces temps de confinement où les violences conjugales font des mortes parallèlement au Coronvirus, je souhaitais rendre tristement hommage aux 130 femmes décédées en 2018 et 141 en 2019 en France. Combien en 2020 ? Le chiffre risque d’être effroyable … Artiste, J’ai réalisé une installation dans un centre d’art sur les violences faites aux femmes. Intitulée « Loi n°2010-769 ». A découvrir : https://1011-art.blogspot.com/p/loi-n2010-769_2.html
Et aussi « This is not consent » sur la culture du viol : https://1011-art.blogspot.com/p/thisisnotconsent.html
Ces séries ont été présentées à des lycéens, quand l’art contemporain ouvre le débat…

Laisser un commentaire