VerTou’S continuera à soutenir l’ensemble des défenseurs de l’environnement à Vertou

Les élu.e.s de VerTou’S se félicite de l’abandon d’abattage des 16 arbres quai de la Sèvre à la Chaussée des Moines mail il resteront en alerte en ce qui concerne les 38 arbres du parc de la Sèvre menacés eux aussi d’abattage.

VerTou’S continuera à soutenir les Vertavien.ne.s et l’ensemble des défenseurs de l’environnement à Vertou dans leur rôle d’élu.e.s de la minorité.

Delphine COAT-PROU Yvan LECHEVALLIER Sarah CAQUINEAU Gilles MAUXION

C’est en ce sens qu’hier jeudi 24 septembre lors du conseil municipal de Vertou, le groupe VerTou’S a fait preuve de pugnacité  et a porté haut la voix des Vertavien.ne.s par l’intervention de Delphine COAT-PROU et la question orale d’Yvan LECHEVALLIER.

Ainsi, retrouverez ci dessous, la question orale posée dans le cadre du réaménagement des bords de Sèvre et de la Chaussée des Moines et de l’abattage de 38 nouveaux arbres.

Dimanche dernier avaient lieu les Journées du Patrimoine partout en France.

A Vertou aussi, bien évidemment, visite du centre-ville, découverte du village du Portillon et de ses vignes… Je me suis personnellement rendu sur les quais de Sèvre.

A l’heure du changement climatique, s’il est un patrimoine à sauvegarder, pour ne pas dire à sauver, c’est bien celui de la population des arbres mis à mal par nombre de projets immobiliers ou d’aménagement urbain.

Le dernier en date est bien entendu le projet des bords de Sèvre imaginé en grande pompe pendant plusieurs mois de consultation. De magnifiques arbres, âgés pour certains de près de 80 ans, dont l’état de santé est tout à fait correct pour ne pas dire parfait.

J’insiste sur la santé des arbres car, le 2 septembre, vous annonciez que l’état sanitaire des 6 marronniers et des 10 chênes des marais justifiaient leur abattage.

Par la suite, votre position a évolué puisque dernièrement vous avez dit qu’un seul arbre présentait un danger et un risque sanitaire, mettant à mal toute votre communication pour vous justifier.

Vous savez que l’article L350-3 du code de l’environnement interdit l’abattage d’arbres en allée sauf s’ils sont malades ou présentent un danger pour les personnes.

Nous nous félicitons de l’abandon de cet abattage. Pour autant, pouvez-vous nous assurer de reprendre cette partie d’aménagement dans la plus complète transparence.

Sur ce dossier, nous souhaitons également revenir sur l’historique qui montre que le droit d’accès à l’information des élus sur les dossiers de la commune a été bafoué.  En effet, les élus minoritaires n’ont pas eu accès aux dossiers complets et définitifs de l’aménagement du quai de la Chaussée des Moines.

Petit rappel.

En 2016, la consultation Demain la Sèvre avait débouché sur une constatation : gardons la Sèvre et ses berges les plus naturelles possibles dans un souci écologique fort.

En 2017, un projet d’aménagement d’un quai a été voté à l’unanimité par le Conseil Municipal : un quai repensé, devant les restaurants, permettant une mobilité facilitée pour les piétons et les cyclistes, avec des marches pour le repos des promeneurs. Il n’était nullement question d’abattre des arbres.

Fin août 2020, nous apprenons avec stupeur que 16 arbres sains devaient être abattus en aval de l’écluse.

L’abattage des arbres le long du quai décidé en catimini au 1er semestre 2020 est donc bien révélateur du fonctionnement actuel de la municipalité qui ne tient pas compte des problématiques climatiques actuelles ni de la transparence nécessaire envers les élus minoritaires et les citoyens, citoyennes sur des projets d’une telle envergure.

A ce jour, l’incompréhension et l’indignation s’expriment au travers d’une pétition initiée par quelques Vertaviens rassemblant désormais plus de 8500 signatures.

Votre discours écologique est bien loin de la réalité et de l’urgence climatique. Et tant pis si ça passe pour de l’idéologie je vais le dire : Sur ce dossier, vous ne pouvez ni ignorer les enjeux ni vous cacher derrière une forêt de 5000 arbres !

Monsieur le Maire, pour préserver les arbres et tout l’écosystème environnant, pour montrer que vous entendez le mécontentement de la population, nous vous demandons de suspendre également les abattages prévus au niveau du Parc de Sèvre et d’engager une nouvelle concertation sur le projet définitif d’aménagement de l’ensemble du site.

Monsieur le Maire, je vous remercie de vos réponses.

Le replay du conseil municipal du 24 septembre est  ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *